L'intelligence du cœur, Isabelle Filliozat (1997)

Aujourd’hui, pour réussir, la capacité à réguler ses émotions compte autant qu’un QI élevé et des compétences techniques. C’est l’intelligence du cœur, l’intelligence émotionnelle et relationnelle, qui fait la différence. Comment acquérir plus de confiance en soi, s’affirmer, écouter, comprendre les réactions d’autrui, résoudre les conflits, répondre à l’agressivité, développer son autonomie ?

Ce livre nous donne les clés pour décoder les émotions, qui sont notre langage commun, et y faire face pour plus de sérénité.

Isabelle Filliozat est psychothérapeute spécialiste des émotions, écrivaine et conférencière française. Elle a écrit ou co-écrit plus de quarante livres, traduits dans près de trente pays autour des émotions, des relations humaines et du soutien à la parentalité. Elle a aussi animé plus de 1600 conférences en France ou à l’international pour le grand public ou les professionnels sur les thèmes de la psychologie, la psychosociologie, la psychologie de l’enfant, les neurosciences ou encore la parentalité


La société du lien, Guillaume Desnoës, Thibaut De Saint-Blancard & Clément Saint Olive (2021)

« Il était une fois des femmes et des hommes travaillant dans un secteur, pauvre, déconsidéré, très réglementé : celui du "prendre soin", de l'accompagnement de personnes âgées en perte d'autonomie ou en situation de handicap. Ce secteur, ils ont décidé de le faire bouger, sans incantation, en commençant par changer ce qui dépend d'eux. Avec deux questions en tête : "Pourquoi faisons-nous notre métier ? Comment avons-nous envie de le faire ? " S'évertuer à y répondre au quotidien change - presque - tout.

Cette histoire montre qu'il est possible d'améliorer les choses sans loi ni moyens supplémentaires. Elle fait aussi émerger une conviction  : ce secteur, un jour, sera riche et sauvera la société tout entière. Car ce qui fonctionne ici à petite échelle peut être transposé partout, autour d'une seule et même raison d'être : créer du lien. C'est l'histoire de la société du lien. Et ça commence maintenant ».

Guillaume Desnoës est un entrepreneur social et écrivain français. Il a d’abord créé, en 2008, la plate-forme Alvarum qui a importé en France un nouveau canal de fundraising pour les associations caritatives. En 2016, il a co-créé Alenvi, une entreprise sociale à mission, dont la raison d’être est d’humaniser l’accompagnement des personnes âgées qui ont besoin d’aide ou de soin, en valorisant les professionnels et en réconciliant les enjeux humains et économiques du secteur du “prendre soin”. Il est l’auteur de deux œuvres traitant du rôle de l’entreprise, de sa gouvernance et de la notion d’impact positif sur la société

La bibliothèque la nuit, Alberto Manguel (2006)

« Qu’elle soit constituée de quelques livres ou de volumes par milliers, qu’elle obéisse à une classification rigoureuse ou aléatoire, que les livres qui la composent soient alignés sur des étagères ou rangés dans des cartons, qu’est-ce qu’une bibliothèque, sinon l’éternelle compagne de tout lecteur – son rêve le plus cher ?

Après Une histoire de la lecture, Alberto Manguel offre un essai au propos formidablement complémentaire, d’où il ressort que construire une bibliothèque, privée ou publique, n’est rien de moins qu’une mise à l’épreuve d’ordre philosophique dont l’avènement annoncé de la bibliothèque électronique ne saurait réduire la portée. Voyage au cœur de nos livres et histoire de leurs demeures, La Bibliothèque, la nuit nous rappelle à quel point les livres, réinventant sans fin la “bibliothèque” qui les accueille, sont seuls maîtres de la lumière dans laquelle ils nous apparaissent – ces livres qui en savent décidément sur nous bien davantage que nous sur eux. »

Alberto Manguel est un écrivain, traducteur, journaliste et critique littéraire né en Argentine et citoyen canadien depuis 1985. Il a publié de nombreuses anthologies, des romans, des traductions et des essais traduits dans le monde entier. Il fut le « lecteur » de JL Borges devenu aveugle. Il réside désormais en France, dans le Poitou où se trouve sa bibliothèque personnelle regroupant plus de 30 000 ouvrages.


Libérez la voix de votre intuition, Isabelle Fontaine (2019)

Pressentiment, petite voix, impression... L'intuition se manifeste souvent à nous, mais nous ne savons pas toujours l'écouter, ni comment l'interpréter. Contrairement à ce que l'on pense, ce "sixième sens" n'est ni l'apanage des femmes, ni un don mystérieusement acquis. Il est même possible de le développer pour apprendre à mieux se connaître et prendre de meilleures décisions. Au programme de ce livre simple, clair, très pratique et illustré de nombreux témoignages : 

  • Comprenez ce qu'est l'intuition à travers les neurosciences, le monde du management, la philosophie, les sagesses orientales...
  • Faites le point sur votre potentiel intuitif grâce à un questionnaire complet qui vous aidera à mieux connaître votre "niveau" d'intuition.
  • Apprenez à décoder les langages de l'intuition : langage non verbal, rêves, ressentis énergétiques, symboles, perceptions subtiles...
  • Apprivoisez les heureux hasards, les coïncidences troublantes et autres "synchronicités".

 Prendre de meilleures décisions, c'est si simple pour qui sait écouter son instinct...


The Good Ancestor, Roman Krznaric 


Dans l’esprit généreux de Jonas Salk qui avait renoncé en 1953 à déposer le brevet du vaccin contre la polio au profit du plus grand nombre, The Good Ancestor pose une question essentielle : quel monde voulons-nous laisser aux générations futures ? Et ce texte vif et bien documenté apporte toute une série de réponses qui pointent le même responsable de nos déboires : le court-termisme qui sévit au sein des entreprises, des institutions et dans nos pratiques individuelles. Pour s’en sortir, ce ne sera pas facile.

Le rôle des jeunes générations qu’il faudrait mieux engager dans la cause du progrès est souligné, ainsi que six clés de transformations qui permettent de « basculer » dans une pensée et des actions long-terme. Le livre valorise aussi l’empathie envers les générations futures comme source de justice et de pérennité du monde.

Essai accessible et de très bonne facture, The Good Ancestor peut aider tout.e dirigeant.e à sortir du diktat de l’immédiateté pour commencer à construire une « œuvre », une entreprise durable et qui lui survivra.